Congrès de Strasbourg – 2017

Conférence plénière d’Anne Rasmussen sur le thème ‘Vrai et faux dans la Grande Guerre. Sciences, croyances et administration de la preuve’

Le congrès national de la SFHST a eu lieu à l’Université de Strasbourg, du 19 avril au 21 avril 2017.

Marion Thomas (Université de Strasbourg), organisatrice du congrès

Jonathan Simon (Université de Nancy), organisateur du congrès

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après Lille, Nantes, Paris (2 fois), Lyon, la Société française d’histoire des sciences et des techniques (SFHST) a choisi la ville de Strasbourg pour tenir son 6e congrès national. Le congrès s’est déroulé à la faculté de médecine de l’université de Strasbourg du 19 au 21 avril 2017 et a accueilli 200 congressistes. À côté d’un état des lieux de la recherche en histoire des sciences et des technique en France et sur les relations avec les équipes et chercheurs étrangers, principalement en Europe, le congrès de Strasbourg a interrogé la place de la culture scientifique et technique dans nos sociétés.

Trente symposiums ont pris place sur des thèmes aussi variés que : les amateurs en sciences, l’environnement comme enjeu de savoir et de pouvoir, les mathématiques russes, la philosophie naturelle dans les traditions arabe, persane et latine, les organisations scientifiques internationales, la vulgarisation du calcul des probabilités, la mesure du temps et de l’espace dans l’astronomie moderne, les musées et la médiation, l’histoire de la vaccination, la notion d’ordre au XIXe siècle, le travail humain, etc. (pour la liste liste exhaustive, voir http://sfhst.hypotheses.org/congres-2017).

Deux séances plénières ont aussi ponctué ce congrès. La première, donnée par la professeure Anne Rasmussen de l’université de Strasbourg, portait sur le thème « Vrai et faux dans la Grande Guerre. Sciences, croyances et administration de la preuve ». Comme en dialogue avec cette communication, la deuxième plénière présentée par le professeur Robert Fox de l’université d’Oxford, s’intitulait « Tension fatale. La science entre universalisme et intérêts nationaux, 1870-940 ».

Par ailleurs, nous avons été heureux d’accueillir le congrès de la Société d’histoire et d’épistémologie des sciences de la vie (SHESVIE). Cette société savante a pu se réunir autour d’une journée sur le thème « Écologie, homme, environnement et histoire des sciences » et une autre journée « Varia ».

Enfin, des événements sociaux, orchestrés autour de bâtiments et d’institutions marquants du campus universitaire, ont aussi émaillé ce congrès. Certains des congressistes ont eu la chance de s’étonner devant les impressionnantes collections du Musée d’anatomie de la faculté de médecine, ou sous la coupole de l’Observatoire construit en 1880 et élément phare du campus impérial allemand, ou encore et ceci dans un registre plus festif mais tout aussi caractéristique de la culture locale, devant un millésime datant de 1492 et gardé précieusement dans la Cave historique des Hospices civils de Strasbourg.

Nous remercions tous les participants d’être venus nombreux, pour certains d’entre eux de destinations lointaines en France ou à l’étranger, et pour avoir fait de ce congrès un moment d’échanges riches et fructueux. Comme les congrès antérieurs, le congrès de Strasbourg a montré qu’il s’inscrivait dans une dynamique de valorisation des travaux et des résultats les plus récents du domaine et notamment ceux des jeunes chercheurs. Merci donc à notre communauté d’être aussi dynamique et active !

Enfin, un congrès ne pourrait avoir lieu sans des soutiens financiers et logistiques. Un grand merci à la Commission de la Recherche de l’université de Strasbourg, à la Commission permanente du Conseil régional d’Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, au laboratoire SAGE (Sociétés, acteurs et gouvernement en Europe), à la faculté de médecine, et, last but not least, à la SFHST.

 

Conférence de Robert Fox sur le thème ‘Une tension fatale. La science entre universalisme et intérêts nationaux, 1870­-1940’

 

Le congrès de la SFHST s’inscrit dans une dynamique de valorisation des travaux et des résultats les plus récents du domaine et notamment ceux des jeunes chercheurs.

Liste des symposia :

  1. 1968 … une année fatale ou révolutionnaire ? Contributions à une histoire sociale et culturelle de la médecine du sport
  2. Amateurs en sciences : nouvelles perspectives historiographiques
  3. Approche historique des structures de l’archéologie pré et protohistorique aux XIXe-XXe siècles (systèmes, dynamiques sociales et intellectuelles)
  4. Canguilhem et la biologie
  5. Circulations et incursions des sciences sociales dans la géographie française et européenne (XIXe au XXIe siècle)
  6. Enseignant et… : la pluriactivité des enseignants dans le domaine des sciences et des techniques
  7. Femmes, genre, sciences et techniques
  8. Histoire des sciences de la Terre
  9. L’environnement : problème et enjeu de savoir(s) et de pouvoir(s)
  10. L’histoire des sciences et des techniques aux musées : entre valorisation de la recherche et nouveaux outils de médiation culturelle des sciences
  11. L’histoire des vaccins et des vaccinations : quelle pertinence dans les débats actuels ?
  12. La construction d’une science médico-psychologique de l’enfant au XXe siècle
  13. La notion d’ordre au XIXe siècle : entre discours sur les sciences et pratiques scientifiques
  14. Le travail humain : mesure et démesure de l’activité corporelle (XIXe-XXe siècles)
  15. Les scientifiques français dans les organisations scientifiques internationales (1945-1970)
  16. Mathématiques et mathématiciens russes au lendemain des révolutions de 1917
  17. Mesure du temps et mesure spatiale dans l’astronomie moderne (1450-1700)
  18. Mettre le calcul des probabilités à la portée de tous, de Borel à Fréchet et Halbwachs
  19. Modèles et outils numériques au profit du patrimoine scientifique, technique et industriel
  20. Musées, médiations et éducation scientifique: quelle(s) histoire(s), quel(s) public(s)?
  21. Par-delà le problème physique : différences et similitudes dans l’approche de la mécanique quantique et de la relativité générale
  22. Philosophie naturelle dans les traditions de langues arabe, persane et latine, au Moyen Âge et à la Renaissance
  23. Photographie et histoire des sciences
  24. Places et fonctions de l’Histoire des sciences biologiques et géologiques dans l’enseignement et la formation
  25. Politiques du psychique. L’hygiène mentale en Europe au XXe siècle
  26. Scientifiques et amateurs météophiles face aux événements climatiques extrêmes (XVIIe – XIXe siècles)
  27. Symposium SHESVIE – Écologie, homme, environnement en histoire des sciences
  28. Symposium SHESVIE: deux demi-journées de congrès de la Société d’Histoire et d’Epistémologie des Sciences de la Vie
  29. Une approche historique de l’innovation

Pour obtenir les résumés et les noms des organisateurs des symposia, merci de cliquer sur le lien suivant: Livret des résumés des symposia

Marion Thomas

Vice-présidente de la SFHST, en charge de l’organisation du congrès 2017.

Archive

Congrès de Lyon 2014